Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Aide  |  Contact |
Article vu 415 fois

Accueil > Tutoriels > Google, j’accepte ?

Google, j’accepte ?

Aujourd’hui, mon brave petit Firefox a planté. Plusieurs fois.
Alors pour consulter le site récalcitrant, j’ai utilisé Chromium, la version libre "propre" du navigateur de Google.

Et voilà que je me retrouve sur la page d’accueil de Google. Ça faisait tellement longtemps que je ne l’avais pas vue !
À force d’utiliser DuckDuckGo ou Framabee, j’avais fini par -presque- l’oublier.

Et là, surprise, Google me propose un "Rappel concernant les règles de confidentialité de Google" que je peux consulter, puis accepter.

J’hésite à cliquer sur "je les lirai plus tard" et finalement, je choisi "consulter".

Là, les explications sont claires : "on" récolte toutes nos données, même si nous ne sommes pas connecté à un service Google. Idem sur les pages qui utilisent un service Google. (le tout sous prétexte d’un monde meilleur)

MAIS, arrivé en bas de page se trouve un lien "autres options", à côté du bouton "j’accepte". Forcément, mon choix se porte vers ces "autres options" !

C’est en fait là que se cachent tout un tas de paramètres pour indiquer à Google d’arrêter de récolter les données qui me concernent : recherches Google, pubs ciblées, historique Youtube, données google-analytics, etc.

Donc si d’aventure Google vous affiche cet encadré "Rappel concernant les règles de confidentialité de Google", n’hésitez pas, allez faire un tour du côté des "autres options", ça vous donnera l’occasion de désactiver tous ces traceurs indésirés, qui se nourrissent de nos données personnelles même quand on n’utilise aucun de leurs services.

Bien sûr, ça n’a que la valeur de la confiance qu’on a en Google...

Bonne dégooglisation,
Clément

Quelques moteurs de recherche :

Et si vraiment je ne peux pas me passer de Google, je peux le consulter à travers startpage

Au passage, un moteur de recherche en P2P, dont l’indexation de pages se fait chez chaque utilisateur : à aborder lors d’un prochain regroupement ALIS